Vendre sa propriété soi-même ou avec les services d’un courtier immobilier?

Les services qui permettent aux gens de vendre par eux-mêmes sont alléchants et la publicité et prolifération des informations disponibles sur Internet peuvent donner l’impression que l’intervention d’un courtier immobilier est complètement désuète.  Mais après lecture de résultats de recherches, il est étonnant de voir à quel point l’opinion des experts objectifs du domaine était unanime : aucune source ne favorise ouvertement la vente directe comme étant la meilleure solution.

La vente d’une propriété reste un processus majeur, qui peut s’éterniser, dérailler et prendre complètement le contrôle de votre vie. Bien sûr, ce n’est pas toujours le cas! De nombreuses personnes vivent une expérience rapide, facile et (presque) plaisante; la vente directe peut être absolument parfaite dans ces conditions.

 

Les désavantages de la vente directe sont assez clairs: ce n’est pas tout le monde qui est un expert de l’immobilier. Le but ici n’est pas de faire peur aux gens, mais il reste qu’il y a de nombreux détails à prendre en charge, plusieurs étapes à considérer et bon nombre de choses qui peuvent mal tourner.

Même avec un certain soutien offert par les entreprises de vente directe, ça reste parfois difficile de faire face à tout cela sans accompagnement.

Toutefois, il n’est pas tout à fait vrai qu’en vendant sa maison soi-même, le montant total de la commission peut être « économisé » et empoché. Voici pourquoi.

  • Il faudra probablement débourser une certaine somme pour faire appel à divers professionnels, comme un photographe, un évaluateur, un avocat, etc. Cette somme peut représenter quelques milliers de dollars.
  • Le prix de mise en marché peut avoir été surévalué, résultant en une perte de visites et un délai à la vente.
  • Le prix de mise en marché peut avoir été évalué à la baisse, de même que le prix de vente qui peut ne pas avoir été négocié adéquatement.
  • Les acheteurs font souvent une offre plus basse sachant qu’il n’y a pas de commission à payer.
  • Le processus peut être plus long que prévu, engendrant certains frais (par exemple le fait de devoir payer deux hypothèques).

Il faudra déduire le montant payé à l’achat de votre forfait. Ce forfait se veut assez dispendieux car on vous vend une pancarte, séance de photos, affichage sur Internet et un service conseils (par téléphone) en cas de besoin.

Il est toujours difficile de prédire comment se déroulera la vente d’une propriété et combien de temps celle-ci restera sur le marché. Il y a énormément de facteurs qui peuvent influencer la vente, autant ceux que les propriétaires peuvent contrôler (home staging, nettoyage, rénovations, etc.) que ceux qui sont incontrôlables (situation géographique, état général du marché, offre de propriétés similaires dans le secteur, critères essentiels recherchés par les Acheteurs potentiels, etc.)

Outre le fait d’attirer des acheteurs et d’en arriver à une promesse d’achat, il y a également l’aspect « conclusion de la vente » qui peut être grandement facilité par la présence d’un professionnel et ce, autant pour ce qui est de la négociation que des aspects légaux, financiers et contractuels.

Nous ne disons pas d’éviter de mettre une propriété sur le marché en vente directe; il y a des gens pour qui cette solution convient très bien!

Mais avant de vous lancer, il est important de bien comprendre que le processus n’est habituellement pas aussi simple que les publicités le laissent croire.  Avant de le faire, il faut être prêt à vous investir et connaître les enjeux possibles.

De l’évaluation à la signature chez le notaire, en passant par les différents formulaires à remplir et la mise en marché, vendre sa maison est un processus complexe qui comprend plusieurs éléments à considérer et à coordonner!

Source :  muramur.ca & article Radio Canada

Offre de services Helene Talbot, courtier via Capitale Saguenay-Lac-St-Jean- 418-944-1251
Vendre sa propriété soi-même ou avec les services d’un courtier immobilier?
Partagez cet article.Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Print this page
Print
Tagged on: